Retour de Face à l'Info sur CNews

Eric Zemmour et Christine Kelly sont revenus en forme ce 06 janvier afin d’entamer la suite de la 1ère saison de Face à l’Info. Un retour forcément attendu après 3 semaines de pause.

Les tensions entre les États-Unis et l’Iran, à la suite de la mise à mort du général Soleimani, ont été commentées par les éditorialistes. Eric Zemmour n’a pas manqué de rappeler qu’on reprochait à Trump tout et son contraire. Son inaction aurait été critiquée par les mêmes qui lui reprochent son ordre d’exécution.

Puis, il y eut un débat autour de la révolution iranienne, vue du point de vue des États-Unis et de la France. Finalement, Eric de Riedmatten revint sur la réforme des retraites, en donnant un exemple de système de retraites à points qui fonctionnerait.

Dans la seconde partie, une confrontation passionnante eut lieu entre Eric Zemmour et l’économiste Bertrand Martinot sur la réforme des retraites. Une occasion de voir la position des deux débatteurs sur la question.

Pour voir l’émission en format vidéo et podcast : https://ericzemmour.org/face-a-linfo-06-janvier-2020-hd-avec-bertrand-martinot/

Depuis le début de Face à l’Info, l’audience de CNews a triplé sur cette case horaire, permettant à la chaîne de régulièrement rejoindre, voire de dépasser BFMTV et LCI. On se souvient qu’auparavant, l’émission Punchline animée par Laurence Ferrari ne permettait d’attirer que 80 000 téléspectateurs, contre 240 000 pour Face à l’info. Des chiffres qui forcément poussent la direction de CNews à maintenir cette émission, malgré les pressions venant de toute part. Par exemple, un grand nombre d’annonceurs publicitaires ont retiré leurs annonces de cette émission, suite aux pressions des Sleeping Giants. Malgré tout, le choix Zemmour reste rentable pour la chaîne. Espérons que la direction persiste dans son choix.

Rendez-vous demain pour le Face à l’Info du 07 Janvier ainsi que l’analyse des audiences de l’émission.

Bonne soirée à vous.

-Dissident Officiel

9 commentaires

  1. Serait-ce possible d’avoir une liste des annonceurs boycottant l’émission pour que je les boycottes à mon tour ? Il n’y a pas de raison qu’ils restent dans l’anonymat.

    1. Ferrero (Nutella, Kinder), Psa, Lipton (Unilever), la MAIF,
      le Club Med (avec comme Pdg, le fils de Giscard, qui est derrière le regroupement familial!), Groupama, Amazon, Mazda, Monabanq,…

  2. Il faut surtout démanteler ce collectif Slpeeping giants, ce Torquemada, qui agit sur les réseaux sociaux pour inviter les marques de ne plus financer des publicités sur Cnews.

    1. D´autres font la meme chose mais du point de vue inverse.

      Quand un gauchiste, un cosmopolite, un communautaire etc est invité ou promotionné quelque part, ils mettent la pression exactement comme les dormeurs de la gepeou.

      Le probleme c´est que ca va dans le sens de la judiciarisation et de la tension generalisée dans la societe, evidement…

      Et que la force de frappe est moindre.
      Pour le moment peut etre.

Laisser un commentaire